New york 18/10/2007 Madison Square Garden

Publié le par mikael bourbon

DSCF2943.jpg

Radio Nowhere
Night
Lonesome Day
Gypsy Biker
Magic
Reason to Believe
Candy's Room
She's the One
Livin' in the Future
The Promised Land
Tougher Than the Rest
Meeting Across the River
Jungleland

You Can Look (But You Better Not Touch)
Devil's Arcade
The Rising
Last to Die
Long Walk Home
Badlands
* * *
Girls in Their Summer Clothes
Thundercrack
Born to Run
Dancing in the Dark
American Land (with Sessions Band members : Lisa Lowell on vocals, Jeremy Chatzky on bass, Larry Eagle on percussion, Charlie Giordano at Roy's piano (whlle the Professor played accordion), and Greg Liszt on banjo.)

19spring190.1.jpg
Du lourd du tres lourd hier pour la seconde nuit du boss au Madison Square garden avec un setlist parfaitement coherent et surtout deux tour premieres de haut vol avec en premier lieu Meeting accross the river dedicacee a un ami de longue date de Bruce Peter boyle .
Juste apres ce morceau le boss puisa une nouvelle fois dans l'album Born to run pour nous choper cette fois Jungleland un des classiques lives de Bruce et du E street .
Beaucoup de fans etait inquiet pour la sante et les sois disant pins du Bigman Clarence Clemons  je vais rassurer tout le monde apres avoir ecoute ce morceau le solo de sax du bigman est toujours aussi carre ,soul , energique , aussi long 2 min 40 bref comme a la grande epoque .
Pour finir le show en beaute Bruce appela sur scene quelques musiciens du Seeger Sessions Band pour partager American Land .
Ce qu'on retiendra de ce debut de tournee c'est que le boss aime bien les secondes nuits dans les villes ou il se produit 2 fois , les shows semble plus carre , energique et surtout rempli de tour premiere .
Pour vous replongez dans l'ambiance je vous propose les reactions de 2 potes du forum Land of hope and dreams Tof et Serge alias Rockerman .
Voila et maintenant rendez-vous le 21/10/2007 et 22/10/2007 pour 2 nuits consecutives a Chicago .


10-18-2007.jpg

La reaction de Rockerman

Quel bonheur, quel patron, quelles versions, quel concert, quels gros cons !!!! le bonheur un soir d'été en plein coeur d'un automne new yorkais dans la fournaise du madison. Un bruce manifestement réveillé et peut être scrupuleux d'avoir un peu trop levé le pied hier... un second concert plein de fougue, de partage, de déconnes,  et de surprises incroyables, une set list sublime, et dont la construction laisse de plus en plus la place à des morceaux dont le heros se doit d'etre l'espace d'un solo de sax, celui que tout le monde guette, j'ai nommé le ministre de la fraternité, the big man, applaudi, adulé, crié, honoré mais aussi et surtout "admiré" par bruce lui-meme !!!

Un second soir donc beaucoup plus décontracté pour nous qui avions nos places contrairement à hier, une arrivée les mains dans la poche et un repérage toujours aussi compliqué ou l'une des salles les plus mythiques du monde reste la plus anarchique que je connaisse en terme de marquage, des chaises neutres des rangs à peine visible et au petit bonheur la chance, on trouve, au pire on se "pourri" la gueule avec un amerloque déguisé avec une veste de majorette et qui malgré son rôle de placeur s'en fou royalement !!!!

une prise d'ambiance, un public qui se goinfre de bagels dans les coursives du show, alors que le e street en est déjà à son second morceau, mais l'important c'est ce que nous étions venus chercher, et que nous avons trouvé. Alors oui, moi, tof et sa charmante femme, nous pouvons vous le signer le E street n'est pas mort et non clarence ne "koike" plus ses solos, oui steve a toujours ses allures de sale gosse qui n'a pas bossé ses devoirs, oui patti ce soir l'a regardé, aimé, désiré son homme sur thougher.... oui bruce est toujours aussi dingue, fou, rocker, et plus que jamais show man et chanteur, parce que putain quelle voix il nous a offert ce soir, il était vraiment content de faire plaisir et il ne s'est pas privé, des pures pauses de rockers, une intro et quelle intro de ce bientôt mythique "reason to believe" revisited, et puis que je m'éclate à rouvrir les vieux tiroirs avec  "night", "candy's room", "jungleland", "meeting across the river", "tougher than the rest", et ce final et quel final sur le come back de mes potos du SSB et de notre mascotte, le "alain prost" du banjo qui est venu faire danser ses boucles avec bruce et les vrais du E street, il était pas peu fier d'être là le gamin, et quel pied de les revoir dans cette salle chaude et explosive sur la fin....

un vrai show qui annonce de très belles promesses du côté de cette vieille europe ou on va pas se priver pour prendre tout ce qu'il y aura à prendre encore une fois !!!! alors oui ils sont en route pour le meilleur et rien que le meilleur, et les 2h40 de ce soir ont encore une fois très largement été à la hauteur de notre trip new yorkais, quel pied de se dire qu'on va recroiser leurs bouilles dans quelques semaines.... On y étais et ce "forty one shoots" inscrit comme tel au compteur de mes shows partagés avec le patron restera un grand, un très grand souvenir.... demain petit tour à staten island, suivi d'un starbuck vers soho, une pasta sur little italy ou un ou deux nems a chinatown et des souvenirs emmagasinés pour longtemps..... vivement l'espagne, l'allemagne, la suede, et la belgique pour un final parisien, qui je vous le signe devrait faire très très mal.....mais tellement de bien.... un see u come from the big apple, à vous tous, de moi, de tof et de sa chérie.... le trip continue, et quelle belle recharge en energie noujs avons une fois de plus pu avoir la chance de prendre....

Rocker"karma"m@n

DSCF2885.jpg

La reaction de Tof

Drôle de set list papier .... car point de Cadillac mais You can look, point de Ramrod mais bien Thundercrack .... Rhaaa Cadillac .... m'enfin arrete de râler TOF, c'était déjà beau. Alors ce deuxème soir. Pffff quel show. Du coup on va baisser la note de celui d'hier sans la moindre hésitation.

Ce soir ... alors comme d'hab public de merde irrespecteux. Les mecs commande encore leur hot dogs alors que le show est commencé, il se barre à la moindre balade pour faire ses courses. Affolant. Par contre il a quand même vachement plus poussé qu'hier ... mais c'était aussi peut être du au fait que Bruce était 3 ou 4 étage au dessu par rapport à hier. On se serait cru dans leLive à NY city. Quel peche. Et ce soir la configuration salle de sport a montré sonefficacité ... car quand ça pousse ... houaw ça s'entend. Ca fait quand même sacrément bizarre de voir le public chanter toute la chanson et pas seulement le couplet. Alors ce soir ... oublié la set list de base et bienvenu aux cadeaux maisons. Ca commence dès le deuxieme titre PAF Night in your face baby!!!!! ...

ensuite n-ben tient si je leur balaçait un petit candy's room !!!! Avec plaisir patron, avec Grand palisir. Et puis un petit meeting across the river historie d'annoncer .... Jungleland. Hoauw cette chanson me retourne à chaque fois. Ca me fait penser au post : Pourquoi Jungleland est la plus belle chanson .... ben parce que ce soir par ex. L'intro au piano .... le public qui pousse .... et ce putain de solo de sax de dingue. Chaque note posée par Clarence te hérisse le poil .... et ce regard ... je n'oublirai jamais ce regard ..... Bruce planté à un ou deux mètre de Clarence ... il est là tout proche et le regarde joué .. non l'admire joué ... le respecte le on sait plus trop quoi ... mais on sent tellement d'amour , de respect de vécu dans ce regard ... j'en ai encore pleurer. Trop fort .. trop beau ... trop parfait. Ce titre est une merveille, il me tardait de le revoir live ... c'est fait. Merci.  

Quoi d'autre après un Bruce joueur, blageur qui refait le même coup qu'hier ... nouveau merchandasing en place ... cette année y a des e Street Sex Toy .... terrrible !!! et pour le rappel .... petit t-shirt noir, manche roulé ... et floqué NY City .... succès assuré. J'ai pris l'avion pour voir Bruce au madison, je voulais voir à quoi ça ressemblait ... je suis venu, j'ai vu ... et je repartirait les yeux pleins de souvenirs ... c'est lui qui m'a vaincu ... une fois de plus.... Alors à tout ceux qui voulait enterrer l'ESB et surout Clarence ... revendez vos places pour Bercy vous serez déçu de ne pas pouvoir tapper sur eux .... sérieux ce sera pas la peine de venir 

Et je suissurque des tas de gens prendront vos places avec plaisir .... allez pour ceux qui regrette de ne pas retrouver une présentation longue du band ... franchement oui c'est court ... mais ce public qui crie d'une seul et unique voix : E STREET BANNNNNNNNND .... ça vaut grave le détour quand même. Vivement l'europe pour revivre ce genre de moment.

DSCF2951.jpg

Publié dans Magic tour

Commenter cet article