Anvers Sport Paleis 23/06/2008

Publié le par mikael bourbon

Credit Photo / Rene Van Diemen

01 - So young and in love
02 - Radio Nowhere
03 - The ties that bind
04 - The promised land
05 - Spirit in the night
06 - Magic
07 - Trapped
08 - 4th of july, Asbury Park (Sandy)
09 - Prove it all night
10 - Thundercrack
11 - Because the night
12 - She's the one
13 - Living in the future
14 - Mary's place
15 - Fire
16 - Point blank
17 - The rising
18 - Last to die
19 - Long walk home
20 - Badlands

21 - I'm a rocker
22 - Born to run
23 - Thunder road
24 - Glory days
25 - American Land

En Belgique Springsteen a Une nouvelle Fois regale son Public .
Pour ce concert qui a L'origine etait prevu au Stade Konenboudewing de Bruxelles
mais faute de Reservations a atteri a Anvers pour le plus grands Bonheur de nos amis Flamands .

Quelques Raretes comme So young and In Love ou Thundercrack  dans la playlist
Ainsi q'une enorme Tour premiere avec I'm a Rocker un titre de l'album The River
que le Boss en 28 ans d'existence avait seulement perfomer 7 fois depuis 1985 .

Pour vous parler du Show quoi de mieux que des reporters en Herbe .
Mes Amis Ron et Ghaston etaient presents au Sport Paleis
Ils vous racontent cette nuit magique a Anvers .

Prochain rendez vous pour le Boss et le E street Band Milan et le Mythique stade de San Siro

Le Recit de Ghaston
************************

Qu'on se le dise , Le E Street Band et son chanteur, sont en formes, gonflés à bloc, à 300% .

Pour preuve, Mr Springsteen a réussi en quelques titres à dissiper la tristesse, la désolation qui s'était emparée de moi et de mon compagnon de voyage JC.
Pour la petite histoire, nous avions choisi ce concert pour tenter d'être au coeur de l'action, mieux placé qu'à Amsterdam, au premier rang donc. Mais c'était sans compter , comme en décembre dernier, avec une organisation catastrophique du pit qui nous a valu avec une numéro à 2 chiffres sur la main, d'être bloqués aux entrées (fouille + contrôle billet) alors que d'autres files étaient en train d'entrer.

Bref, c'est donc le coeur lourd et, pour ma part, les yeux bien humides que nous entrons dans le Sportpaleis. Après le concert d'Amsterdam qui était de la dynamite (et au 2ème rang), que pouvait-on espérer de plus ????

Le miracle a pourtant eu lieu, et Bruce à coup de setlist magistrale, a presque totalement effacé cette déception.

Les roadies s'affairent, mais déjà c'est bizarre, les setlists sont scotchées pour chacun, puis corrigées juste avant que les lumières s'éteignent.
Premier changement, Bruce démarre avec So Young and in Love, une "rareté" !!! Et puis c'est le classique RAdio Nowhere, The Ties That Bind, The Promised Land.
Arrive Spirit in The night pendant lequel Bruce commence son show et commence à arpenter sans relache la scène, à genous, assis, allongé. Une jeune femme tente de monter sur scène, ce qui surprend Springsteen et le fait bien rigoler !!!
Bruce ramasse quelques ruquest , dont "The smallest request which I 've never seen", de la taille d'une carte de crédit !!
Puis finalement, il choisi Magic, qui n'était sur aucune pancarte !! Quel blagueur !!

Ensuite. Et bien ensuite c'est le déluge, le moment où le concert bascule définitivement.
D'abord avec Trapped, une surprise, puis Sandy en request, Prove it all Night. Ces morceaux ne sont visiblement pas prévus sur la setlist. L'ESB devient alors un juke box, il suffit que Bruce demande un  morceau et il est joué instantanément.
Springsteen repère ensuite une banderole (que le service d'ordre, encore lui, avait fait retirer avant le concert...dangereux une banderole !!!) derrière la scène, il exige qu'elle soit éclairée. Les poursuites sont surpris et finissent finalement par éclairer le nom du titre suivant : Thundercrack. Une version sensationelle avec le retour de Clarence, le survivant, bien plus en forme qu'à Amsterdam, participatif et le meilleur est à venir.

Because the Night et toujours le fabuleux Nils aux manettes. She's The One, Living in The Future, Mary's Place pendant lesquels Bruce arrose le public, lui apporte de l'eau.
Pourquoi ??? Il fait chaud, très chaud, d'autant que les premières notes de Fire se font entendre. Ouaaahhhhh !!!
Clarence en remet une couche et chante en duo avec Bruce, et s'amuse du fameux bisous comme au bon vieux temps. Quel pied !!!

Encore un request, Bruce montre au groupe la pancarte sur laquelle est incrit le morceau suivant, mais impossible de lire pour le public.
Booooommmmmmmm !!!  Point Blank avec un son extraordinaire et un fabuleux Gary. Cette basse, quel régal !!

La pression retombe un peu avec The Rising, Last to Die (super morceau mais pas fait pour la scène car trop inaudible) et long Walk Home. Puis Badlands, les tribune se lèvent enfin.

Le groupe revient et annonce un tour première : I'm a Rocker...encore une claque !!!
Born to Run qui me fout toujours et encore la chaire de poule, et me soutire quelques larmes. Larmes qui n'arrêteront pas de couler avec Thunder Road qui s'enchaîne, parfaitement interprété. Quel morceau, quel groupe, quel pied !!!!

La fin du concert est proche et le seul bémol de ce show unique reste pour moi Glory Days, trop fort, brouillon, pas terrible !!!
Mais le public accroche et commence enfin à se lâcher.
L'habituel American Land pour finir avec le band sur l'avant scène. on a bien cru que tout ce petit allait nous en remettre une couche, mais non, c'était tout pour Anvers.

Merci à Bruce d'avoir sauver ce concert qui était vraiment mal engagé en ce qui me concerne.
8 morceaux différents par rapport à Amsterdam et 8 morceaux changés en cours de concert (la set list manuscrite prvoyait entre autres, Cadillac Ranch,Night, Gipsy Biker, Kitty's back, 7 night to Rock, racing in the Street, Working on the Highway).


La machine E Street band tourne à plein régime et les derniers concerts laissent entrevoir un Vendredi 27 Juin exceptionnel.

pour ma part, c'était le dernier concert du Magic Tour en fosse (encore quand même un peu ce petit goût amer) et vivement Vendredi.

Un grand merci à JC de m'avoir supporter durant ce petit bout de Magic Tour (PS : on aura notre revanche sur la prochaine tournée) !!
Ravi d'avoir croiser  à nouveau Françoise, Ron, Marie, Christophe, et d'avoir rencontrer Marguerite, Philippe et Alex.




La satisafaction ultime de ce concert anversois serait d'avoir Ricky vendredi, au PdP, prouvant au passage que ma belle pancarte jaune était la plus belle de toutes !! Nah !!!


Le Recit de Ron
*******************

Bon ben, tout pareil que Ghaston, qui a parfaitement rendu le ressenti de ce magnifique concert.

Perso, j'y avais emmené 2 potes qui ne connaissaient rien de l'univers Springsteen, si ce n'est ses quelques percées médiatiques.  Ils ne sont pas revenus de ce qu'ils ont vu, et s'ils ne deviendront probablement jamais les passionnés que nous sommes, sûr que ce moment les aura marqué comme aucun autre concert auparavant.
Et ça, c'est un plaisir immense, vous savez sûrement de quoi je parle...


Perso, concert parfait, grandiose, parfois à tomber !  Le seul "point faible", pour ce qui me concerne, c'est "Sandy" qui est l'une des chansons que je trouve les plus ennuyeuses de son répertoire.  J'aurais tant voulu un "Reason to believe" explosif à la place ou même "Racing" ou "The river" pour être dans le même tempo...
Mais cela n'engage que moi et n'affecte en rien cette fantastique soirée.



Pour ce qui est de la spontanéité des requests, je pense que Hugues et Ghaston ont raison tous les deux : certaines demandes sont exécutées de façon totalement improvisées ("Summertime blues", "Thundercrack", etc...) alors que beaucoup d'autres sont effectivement programmées, et la prise d'une pencarte ajoute juste un peu de fun (Rappelle-toi, Ghaston, le fameux "The river" à Amsterdam où il va chercher un paquet de pencartes, en sort "par hasard" The river, alors qu'il avait déjà pris son harmonica bien avant d'aller les chercher...


Mais peu importe, c'est fun, c'est comique, et ça ajoute une fantastique proximité avec le public, ce qui est toujours une excellente chose dans un concert...



En tout cas, ce qui m'a aussi frappé, c'est la ferveur avec laquelle il s'est acharné à distibuer des gobelets d'eau aux premiers rangs tous les 2 ou 3 morceaux tellement il faisait chaud (j'ai d'ailleurs vu un malaise près de moi), ce n'était en rien un petit gobelet pour la forme, mais bien un geste spontané et responsable fait avec une certaine abondance, et c'est pour cela aussi qu'on l'aime "notre" Bruce !


C'était donc la dernière date de la tournée pour ce qui me concerne.  Reste maintenant à attendre ce qu'il y aura après... Pourvu qu'il ne prenne pas de trop longues vacances (bien méritées), c'est tout ce que je souhaite..



Merci au gars pour ces Formidable compte rendus pour etre tout a fait complet je vous propose
2 videos du Show d'Anvers d'exellente Qualite
Bonne Soiree a Tous

So Young and in love
************************


Point Blank
***************



******************************************************************************************************************



Publié dans Magic tour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article