East Rutherford Giants Stadium 27/07/2008

Publié le par mikael bourbon



1. Tenth Avenue Freeze-Out
2. Radio Nowhere
3. Lonesome Day
4. No Surrender
5. Adam Raised a Cain
6. Spirit in the Night
7. Summertime Blues
8. Brilliant Disguise
9. Atlantic City
10. Growin' Up
11. Janey Don't You Lose Heart
12. I'll Work for Your Love
13. Youngstown
14. Murder Inc.
15. The Promised Land
16. Livin' in the Future
17. Mary's Place
18. Workin' on the Highway
19. Tunnel of Love
20. The Rising
21. Last to Die
22. Long Walk Home
23. Badlands

24. Girls in Their Summer Clothes
25. Jungleland  
26. Born to Run
27. Bobby Jean
28. Dancing in the Dark
29. American Land
30. Rosalita

Pour vous Raconter cette Premiere Nuit au Giants Stadium
je Vous Propose le Splendide Recit de Shenandoah
Une Ami du Forum Land Of Hopes And Dreams

Le Recit de Shenandoah
********************************

Après le plaisir de retrouver New York 13 années plus tard, voici enfin les moments tant attendus de ces 3 concerts en terre springsteenienne !!! Départ du gigantesque Terminal de Port Authority, 4 étages porte 207 via le bus spécial 351 Meadowlands, tunnel Lincoln et New Jersey Turnpike et arrivée au Giants au bout d’une petite demi heure.

 Parking bondé et animé, les américains sont venus en famille ou avec leurs amis et se sont installés tel un gigantesque pique nique avec tentes, barbecue, glacière, sono et jeux, football américain et autres.

Fouille à l’entrée des plus stupides : refus du sac plastique dans lequel sont les tee-shirts achetés à la boutique officielle quelques minutes auparavant ! Montée vers le Saint Graal en escalator vers l’Upper Tier et découverte du stade et du public sur lequel malheureusement nous allons nous focaliser toute la soirée du 27.

Comme prévenu un public bruyant, se déplaçant sans arrêt et particulièrement…ivre !!! Il faut dire qu’entre le pique nique et les sorties, la bière a coulé à flot !!!

Début du concert et magnifique chœur qui entonne le début de Tenth Avenue, la fête peut commencer !! Radio Nowhere rencontre peu d’enthousiasme et voilà nos ricains qui se rassoient !!!

 Il faut attendre Adam Raised a Cain pour que la ferveur reprenne et je dois dire que la chanson prend une toute autre intensité qu’en Europe.

 Bel instant magique sur Spirit et intensité sur Atlantic City. Growin up est dédicacé à une petite black entrevue sur écran géant Rosie et qui aura droit à un autre conte de fée avec le Rosalita final.

 La request Janey est à pleurer au niveau de l’apathie du public, même Paris était mieux c’est pour dire !!!! Superbe enchaînement Youngstown avec un Nils impressionnant et Murder Incorporated.

Le discours d’intro sur Livin’in the future semble expédier et ne rencontre, il est vrai que des sentiments partagés du public entre quelques applaudissements et sifflets ou départ vers la buvette !!!

Mary’s place avec en intro une longue prédication de Bruce, un morceau dans l'ensemble très bien repris par le public. Les titres s’enchaînent sans surprise et arrive le combo The Rising/ Last To Die/ Long Walk Home/ et Badlands.

Quand on connaît la ferveur européenne sur The Rising, on a un choc surtout quand on se dit bon sang cette chanson veut particulièrement dire quelque chose pour eux et bien non, ils se rassoient et idem sur les concerts suivants !!!! Incroyable !!!

Manque d’enthousiasme également sur Last to die et Long walk home dont le refrain n’est pratiquement pas repris et d‘ailleurs Steve abrègera sa partie vocale. Il faut attendre Badlands pour que la ferveur reprenne, le stade s’illumine, le chœur reprenne !!!

Finalement à bien y regarder, c’est essentiellement sur les chansons très anciennes que le public américain donne de la voix et communie. Nouvelle différence avec le public européen qui accepte plus facilement les derniers albums et qui connaît rapidement les paroles, du moins, des refrains.

 La seule bizarrement qui rencontre un peu d’enthousiasme sur le dernier album est bizarrement Girls in Their Summer Clothes !!!

 Le final avec Jungleland, Born To run et Rosalita fait plaisir à voir et entendre,anciennes chansons obligent, et file le frisson !!!!

La fatigue et la chaleur lourde et humide marquent les visages du groupe : Max entrevu sur écran géant semble épuisé et Bruce tête en l’air cherche le moindre souffle d’air en reprenant sa respiration.

Set liste classique ce soir là et première impression mitigée hélas trop focalisée sur la découverte du public américain. Le public européen est sans conteste inégalable !!!! Ceux qui ont vécu notamment Barcelone peuvent en témoigner !!! Le ridicule pit américain bouge autant que les tribunes, c’est pour dire et les réactions différent sur de nombreuses chansons où le public européen debout dansait ou agitait bras et main alors que les américains s’assoient, bavardent bruyamment ou sortent !!!

La seule particularité impressionnante qui file le frisson réside dans les Bruuuuuuucccccceeeee incroyables qui secouent le stade pratiquement entre chaque chanson !!! Secouent le stade au sens figuré et propre car une petite inspection de sécurité post Furiani ne serait pas de trop vu comme les gradins vibrent !!

Fin de concert et file d’attente pour reprendre le bus vers New York déjà dans l’attente du deuxième concert !!!!

Credit Photo / Nj.Com





Publié dans Magic tour

Commenter cet article