The Seeger Sessions : une première lecture à New York...07/03/2006

Publié le par mikael bourbon

Jouées avec des instruments traditionnels comme le banjo et le violon, les musiques de l’album à paraître We Shall Overcome: The Seeger Sessions évoquent les fêtes folkloriques du temps passé.
Elles ressemblent davantage aux lignes du Band et à la collaboration de Wilco et Billy Bragg pour les deux volumes de reprises de Woody Guthrie qu’au travail réalisé par Springsteen pour le tribute album Seeger en 1998.
Le 7 mars, lors d’une écoute privée de l’album à paraître, Springsteen a déclaré que les chansons font parts égales « aux coins de rues, aux parloirs, aux églises et aux caniveaux. »

Aux côtés de Patti Scialfa, Jon Landau et Don Ienner (un directeur de Sony), Springsteen était à New York pour une pré-écoute de l’album durant la nuit de mardi. Il a notamment écouté cinq chansons du CD et quelques-unes du dual-disc, faisant remarquer que la musique folk était un bon moyen pour aider les gens à aller de l’avant.
Dans le même temps, il révéla que les sessions – enregistrées live dans sa ferme du New Jersey – lui ont rappelé les sonorités éclectiques de ses débuts. Il dévoila aussi qu’il avait rencontré les musiciens de l’album lorsqu’il les avait engagés pour jouer lors d’une fête privée à son domicile. Les reportages vidéo qui accompagnent le CD sont sensées mettre en lumière cette ambiance festive.
Jacob's Ladder, Pay Me My Money Down, Old Dan Tucker et Mary Don't You Weep ont été quelques-unes des chansons de cette pré-écoute ; des chansons à la fois rythmées et stimulantes. Même We Shall Overcome est apparue un peu plus vivante que la version déprimante parue en 1998 sur l’album Where Have All the Flowers Gone ?
Les préparatifs pour la parution du 25 avril se sont tenus au club de B.B. King à Manhattan dans une ambiance décontractée. Lorsque la sono a failli durant la première chanson, Springsteen s’est frayé un passage parmi l’assistance pour gagner la scène. Puis il a plaisanté, disant que ça valait la peine de faire le déplacement du New Jersey pour voir Don Ienner essayer de réparer la sono : « Est-ce que j’enregistre pour une des plus grosses compagnies ou non ? » Puis il convia ses invités à se désaltérer au bar.
Heureusement, l’audio pour la seconde partie fut nettement meilleure, ce qui permit de se faire une idée assez précise de ce que sera la future tournée. Certains s’attendent peut-être à un album structuré sur des chansons de 4 minutes, mais la teneur révélée par le dual-disc fait plutôt penser à une fête, avec un Springsteen laissant son groupe s’éclater vraiment.
A une personne qui lui demandait : « Je n’ai pas voulu emmener ma fille qui a deux ans aux concerts de la tournée Devils. Est-ce que je pourrai l’emmener cette fois-ci ? », Bruce répondit : « Oh oui, vous pourrez emmener toute la famille. On passera tous un bon moment ! »

Publié dans Infos et News

Commenter cet article