Bruce Springsteen New York Shea Stadium 04/10/2003

Publié le par mikael bourbon


Pour cette dernière danse, les éléments furent cléments, car la bruine qui avait sévi toute la journée a cessé juste avant le concert. Bruce a d'ailleurs touché le bois de sa guitare pour implorer la clémence des cieux dès le début du show.
"Code of silence", encore une chanson co-écrite avec Joe Grushecky a ouvert le bal. "Roulette", "Johnny 99", "Tunnel of love" et "Another Thin Line" ont aussi été interprétées.
"I Wish I Were Blind", dans une version stupéfiante, a été jouée pour la première fois par le E Street Band. Parmi les nouveautés sur cette tournée, citons encore "Back in Your Arms" et "Light of Day" en ouverture des rappels.
30 chansons ont scellé la fin de l'Open Air Tour 2003 (Le plus long concert du Rising Tour avait compté 27 chansons). Mais Bruce a préféré désamorcé le trop plein d'émotions qui aurait pu submerger cette soirée en donnant un ton résolument décontracté et amusant à sa prestation.
"Bienvenue pour la dernière danse !" lança-t-il avant "Waitin' on a Sunny Day". "Je suis un peu dans les nuages en ce moment… Steve, encourage-moi !" Et il fut plus bavard qu'à l'habitude, présentant "Back in your arms" avec quelques plaisanteries. Cependant, il recouvrit tout son sérieux pour accueillir celui qui constitua la plus grosse surprise de la nuit, un ami légendaire venu partager la scène avec lui pour chanter "Highway 61 revisited".
Bruce annonça : "Nous avons avec nous ce soir mon grand ami, mon inspirateur, Mr Bob Dylan… Nous ne voulions pas être là ce soir sans lui."
La performance qui en résulta fut rugueuse et un peu confuse, mais ce fut visiblement un moment très significatif pour Springsteen.
Lorsqu'il fit l'intro de "Land of Hope and Dreams", deux chansons plus tard, il continua de parler de Dylan comme un artiste "qui veut demeurer dans le feu… Il m'a amené à des réflexions profondes… Je lui dois aussi mon ouverture au monde extérieur à ma petite ville.

 

J'ignore si ce sont les grands hommes qui font l'histoire ou si c'est l'histoire qui fait les grands hommes, mais je sais que Bob est parmi les plus grands. Maintenant et pour toujours. Je lui dédie cette chanson, et je le remercie d'honorer ma scène ce soir. Lorsque j'ai écrit cela, je faisais de mon mieux pour suivre sa voie."
Après cette intermède, le show prit une tournure plus festive avec "Rosalie, I'm home !". Willie Nile et Jon Landau furent présents une fois de plus sur "Dancing in the dark". Gary U.S. Bonds et Garland Jeffreys se joignirent pour accompagner "Quarter to Three" et "Twist and Shout".
"Blood Brothers" termina le concert de la même manière qu'il avait clôt le Reunion Tour en l'an 2000. Puis les invités quittèrent la scène, laissant les honneurs au E Street Band qui, nuit après nuit, heure après heure, nous a amené l'énergie vitale pendant plus de 14 mois. Springsteen semblait contenir l'émotion du groupe, même si des larmes coulaient sur les joues de Clarence. Et une fois de plus, Bruce demanda à tout le monde de lever les mains pour un vers supplémentaire à la chanson de fin.
C'était une belle nuit pour une ballade et le Rising Tour donna l'illusion de s'estomper dans le coucher de soleil.
"Les cinq années passées ont été parmi les plus excitantes et les plus amusantes de ma vie." lança Bruce à ses fans.
Merci à lui de les avoir partagées avec nous.




L'integrale en audio

Pt 1
http://www.megaupload.com/?d=VY6FWXWB
Pt 2
http://www.megaupload.com/?d=S3CMMNDL

Set List: Code of Silence / The Rising / Lonesome Day / Roulette / Night / I Wish I Were Blind / Empty Sky / You're Missing / Waitin' on a Sunny Day / Johnny 99 / Another Thin Line / Tunnel of Love / Because the Night / Badlands / Prove It All Night / Mary's Place / Back In Your Arms / Into the Fire / Light of Day / Bobby Jean / Born to Run / Seven Nights to Rock / Highway 61 (with Bob Dylan) / My City of Ruins / Land of Hope and Dreams / Rosalita / Dancing in the Dark / Quarter to Three / Twist and Shout / Blood Brothers



Publié dans Retro et Souvenirs

Commenter cet article