Glasgow , Hampden Park 14 Juillet 2009

Publié le par mikael bourbon

Credit Photo / Colin Jones

Badlands
Out in the Street
My Lucky Day
She's the One
Outlaw Pete
Working on the Highway
Working on a Dream
Seeds
Johnny 99
Atlantic City
Raise Your Hand (instrumental)
Incident on 57th Street
Pink Cadillac
Cover Me
Waitin' on a Sunny Day
The Promised Land
The River
Kingdom of Days
Radio Nowhere
Lonesome Day
The Rising
Born to Run

Hard Times
Thunder Road
American Land (with Evan Springsteen)
Bobby Jean
Dancing in the Dark
Twist and Shout

* Tour Premiere


Springsteen en Ecosse , Chose Assez Rare dans L'histoire Live de Bruce Springsteen .
En Effet depuis Le River Tour En 1981 , Springsteen ne s'est Produit Qu'a
Cinq Malheureuses Reprises en Terre Ecossaises .
Glasgow , Hampden Park , Lieu Maudit Pour les Verts de St Etienne en 1976 etait en Ce 14 Juillet
 le Nouveau Terrain de Jeu Du Boss et des E streeters .

Et Hier Soir le Boss a Pas mal secoue son Set .
Des retours tres Interessants comme Incident On 57 Th Street plus interprete sur ce Tour ,
Depuis le 23 Mai 2009 C'etait a East Rutherford .
Autre Retour assez Remarque , l'indemodable Cover Me , Le Classique de Born In The Usa a fetait a Glasgow sa 6 eme Interpretations sur ce Working On a Dream Tour 2009 .

Mais le Fait Marquant de la Soiree Restera la Toute Premiere Interpretation de Pink Cadillac .
Pink Cadillac , Une Chanson Que Le Boss a ecrit en 1982 Pendant les Sessions de Nebraska , Mais qui Trouvera definitivement Preneur Aupres du Boss Pendant le Born In The Usa Tour en 1984/1985 .
Au Cours de Sa Carriere , Bruce a chante ce Morceau a 100 Reprises  .
Pour Etre Complet avec Cette Chanson , la derniere Fois Que Springsteen et le E street Band ont Interprete Pink Cadillac , C'etait Pendant le Rising Tour  Lors D'un date a New York debut Octobre 2003 .
Ce qui Prouve la Rarete en Live de Cette Chanson .

Prochaine Etape de Bruce et Du E Street Band , Carhaix , Festival des Vieilles Charrues des le 16 Juillet .


Credit Photo / Ds Greggles

Credit Photo / Colin Jones

Commenter cet article