Concert hommage pour springsteen le 05/04/2007

Publié le par mikael bourbon


Je suis toujours vivant !

A Carnegie Hall, le Boss a pu démontrer qu'il ne s'agissait pas d'un hommage à un disparu...
Dès la fin de la très électrique version de Atlantic City par The Hold Steady en clôture, le concert en hommage à Bruce Springsteen donné jeudi 5 avril à Carnegie Hall (à guichets fermés) a très agréablement surpris les spectateurs lorsque ceux-ci virent le Boss en personne apparaître sur scène devant les 20 artistes qui venaient de lui rendre un vibrant hommage.
Ce concert, dont les bénéfices iront à une organisation caritative new-yorkaise, déjà excellent en soi, trouva sa parfaite conclusion lorsque Bruce se dirigea vers le micro pour lancer à la foule : "Je suis encore vivant !" Et d'embrayer sur une version acoustique de The Promised Land durant laquelle il sut combiner la mélodie si familière avec l'émouvant style vocal qu'il utilisa lors des tournées Tom Joad et Devils & Dust. Le Boss resta sur scène pour une chanson surprise : Rosalita, jouée pour la première fois en solo acoustique, avec une petite histoire au milieu pour faire bonne mesure ("C'est une très longue nuit et il me manque les paroles !"). Puis il fit durer la chanson en faisant venir cette fois les autres artistes à ses côtés, ce qui eut pour effet de redonner toute sa gloire full-band à la chanson (l'orchestre de la soirée, Elysian Fields, connaît manifestement très bien son Bruce Springsteen). A noter que Craig Finn du groupe The Hold Steady, Badly Drawn Boy et Jesse Malin ont partagé le chant avec Bruce à cette occasion.

Plus tôt dans la soirée, des artistes ayant travaillé avec Springsteen rendirent à ce dernier un hommage mérité, des anciens comme Patti Smith qui chanta Because the Night, des nouveaux comme Jesse Malin qui fut rejoint par Ronnie Spector pour interpréter Hungry Heart, ou encore le groupe Marah qui donna une mouture très intense de The Rising.
Parmi les autres temps forts (et ils furent nombreux), on retiendra la version de Born in the U.S.A. par Joseph Arthur ; la lecture solo électrique de Cover me par Juliana Hatfield ; Badly Drawn Boy accompagné par Elysian Fields pour une version full-band de Thunder Road ; l'instrumentale version au piano solo de New York City Serenade par le pianiste de jazz Uri Caine ; Odetta offrant ce que Springsteen a défini comme "la meilleure version de 57 Channels de tous les temps" ; et la version de My City of Ruins par The Holmes Brothers soutenus par les chœurs des Young People of New York City, un des groupes musicaux à qui iront les bénéfices de cette soirée hommage.


voici la setlist du concert hommage au boss

Patti Smith: Because the Night
Bacon Brothers (including actor Kevin Bacon): Streets of Philadelphia
Steve Earle: Nebraska **
Badly Drawn Boy: Thunder Road
Pete Yorn: Dancing in the Dark **
Juliana Hatfield: Cover Me ***
Josh Ritter: The River **
Uri Cane: NYC Serenade (Instrumental only)
Low Stars: One Step Up
M. Ward: (I'm Goin' Down. I think he was drunk!)
Jersey Guys w/ Bobby Valli: Jersey Girl
The Holmes Brothers w/ Young People's Chrous: My City of Ruins
Joseph Arthur: Born in the USA **
North Mississippi All Stars (Good, but I can't remember!)
Robin Holcomb: Brilliant Diguise
Elysian Fields: Streets of Fire
Odetta: 57 Channels **
Marah: The Rising**
The Hold Steady: Atlantic City
Jesse Malin & Ronnie Spector: Hungry Heart

Publié dans Infos et News

Commenter cet article